INFOS Sables d'Olonne — 02 mai 2022 — Par Ludovic Lejeune

C’est bien connu, il n’y a pas de problème de qualité d’air dans l’agglomération Sablaise qui bénéficie des phénomènes météo, au rythme des marées, grâce à l’air marin renouvelé du large.

Pour préserver cette richesse immatérielle, l’Agglo a tout de même décidé, via son Plan Climat Air Energie, de réduire de 30 %, à l’horizon 2050, toutes les émissions de polluants. Car les activités humaines et industrielles ont toujours un impact direct sur la santé des habitants. Pour se faire, des micro-capteurs Atmotrack sont déployés. Cette technologie permet d’obtenir des données hyperlocales qui sont combinées avec les outils de modélisation de qualité de l’air déjà disponibles sur le territoire régional des Pays-de-la-Loire. Ces capteurs détectent les particules fines PM1, PM2.5 et PM10 par exemple par produites par le trafic routier et le chauffage.

Un micro-capteur est en service en zone urbaine et près de la plage, rue Nicot, sur les bâtiments de la Poste. un autre est en zone urbaine et à proximité d’axes routiers fréquentés, au 6 avenue du Passage du Bois, à proximité de la mairie annexe du Château d’Olonne. Enfin, 4 micro-capteurs mobiles sont installés sur des véhicules de la Poste qui sillonnent les zones urbaines sur les Sables d’Olonne et dans les communes rétro-littorales.

L’expérimentation est lancée depuis le mois de février et se poursuivra jusqu’en mars 2023.
À suivre …

Partager

About Author

Ludovic Lejeune